10 ans à la barre d’une antenne locale

10 ans à la barre d’une antenne locale

Par Lise Ouellet

L’antenne locale de Lire et faire lire L’ABC des Hauts Plateaux a été mise sur pied en 2007. Un entretien avec Mélanie Desrosiers, coordonnatrice depuis 10 ans, nous permet de découvrir que la longévité de cette antenne repose sur plusieurs éléments.


Croire fermement au pouvoir du livre et de la lecture

Au fil des années, elle a réalisé que l’appui de la direction de l’école est essentiel à l’accueil de bénévoles-lecteurs. Elle constate une belle participation des enseignantes de 1re année qui sont convaincues de l’apport positif du programme auprès de leurs élèves.

Voici quelques conseils que nous donne Mélanie Desrosiers pour susciter l’adhésion des directions d’écoles :

  • Insister sur l’aspect « plaisir de lire » du programme Lire et faire lire. Cet aspect est reconnu comme ayant une incidence positive majeure sur le goût de lire et conséquemment sur le développement des compétences en lecture.
  • Mettre l’accent sur la relation intergénérationnelle qui apporte une dimension humaine inestimable.
  • Faire ressortir le fait que le programme est inclusif, car tous les enfants d’une classe y participent en même temps.
  • Souligner que le programme est facile à implanter : il est bien structuré, les bénévoles-lecteurs sont formés et accompagnés.
  • Faire valoir que Lire et faire lire est idéal pour établir des relations entre l’école et la communauté.
  • Demander à des directions d’école où Lire et faire lire est actif de témoigner de leur expérience.
  • Mettre en évidence que Lire et faire lire se déploie à la grandeur du Québec et qu’il est aussi présent en Ontario, en Colombie-Britannique et au Nouveau-Brunswick.


Soutenir les bénévoles-lecteurs

Comme tous les bénévoles-lecteurs ne sont pas familiers avec les livres pour enfants et les façons de leur faire la lecture, la coordonnatrice juge important de les soutenir dans le choix de livres, la préparation des activités et le partage des « bons coups ». Pour ce faire, trois rencontres sont offertes chaque session. Pour chaque bénévole-lecteur, ces rencontres sont l’occasion de prendre connaissance des livres apportés par la coordonnatrice ou par d’autres bénévoles-lecteurs, de choisir ceux qu’il lira aux enfants, de prendre connaissance d’activités à faire avec les livres et de transmettre les commentaires reçus de la part des enfants ou des enseignants. La session se termine par un dîner communautaire, ce qui renforce les liens entre les bénévoles-lecteurs et contribue à créer un miniréseau dynamique. De l’avis de la coordonnatrice, ce sont des conditions gagnantes pour maintenir l’engagement des bénévoles-lecteurs auprès de Lire et faire lire.


Valoriser les liens entre les générations

Puisque le développement de liens intergénérationnels est au coeur de la mission de Lire et faire lire, Mélanie Desrosiers reconnaît que des liens précieux s’établissent entre les bénévoles-lecteurs et les enfants. Comme observatrice privilégiée, elle peut témoigner de cette complicité qui s’établit entre les enfants et les aînés, de la joie et du bonheur partagés à chaque rencontre. De véritables liens humains se développent : les jeunes sont heureux de se faire lire des histoires par des adultes passionnés de lecture et les aînés se sentent valorisés par ces moments de lecture avec les enfants.


Recueillir des témoignages

Les personnes qui s’engagent dans le programme sont enthousiastes. Il faut savoir les écouter et recueillir leurs témoignages pour valoriser leur engagement et apporter des ajustements au besoin. Leurs mots sont souvent les meilleurs arguments pour convaincre des directions d’établissements, des enseignants ou des aînés de participer au programme. Mélanie Desrosiers partage avec nous quelques témoignages qu’elle a reçus.

Des enseignantes de 1re année

  • Nous avons la chance d’avoir des bénévoles-lecteurs très impliqués qui offrent des moments de qualité aux enfants. L’implication de bénévoles-lecteurs masculins est importante pour les garçons.
  • Je suis heureuse que vous ayez trouvé des bénévoles-lecteurs enjoués, engagés et qui aiment côtoyer nos élèves. Je les trouve chanceux d’entrer en contact avec de si belles et bonnes personnes.

Des bénévoles-lecteurs

  • La spontanéité des enfants lors des rencontres à l’école, mais également dans la rue ou à l’épicerie, est une source de plaisir et démontre le sentiment d’attachement que créent les séances de lecture à l’école.
  • J’ai pu collaborer avec mon petit-fils qui était heureux de me prêter ses livres favoris afin que je m’en serve pour animer mon petit groupe d’enfants.

Mélanie Desrosiers est convaincue qu’il faut offrir une panoplie d’activités pour faire la promotion de la lecture auprès de la population de 0 à 100 ans. Dans cet esprit, Lire et faire lire est une activité importante au sein des communautés, car le programme favorise non seulement la lecture, mais aussi le renforcement de liens sociaux. C’est un travail de longue haleine dont les résultats se lisent dans les yeux des enfants et des bénévoles-lecteurs.


 

Vous partagez les valeurs véhiculées par Lire et faire lire ? Vous croyez aux objectifs de ce programme ? Pour permettre à cette belle aventure de se poursuivre...
FAITES UN DON